SR-BOAT.COM
30 Septembre 2022 à 18:48:56 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Remorquage de bateau  (Lu 1894 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
patrick65
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83

Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« le: 07 Novembre 2021 à 12:06:06 »

Encore moi avec mes questions de débutant ... Huh
J'ai eu l'occasion une fois de remorquer un SR en difficulté moteur, et à chaque vague, il y avait un effet yoyo sur le bout de remorquage, qui occasionnait des saccades sur le remorquage, un peu désagréable.
Ma question: est-il utile/indispensable d’intercaler dans le bout de remorquage un dispositif amortisseur du style caoutchouc d'amarrage ? ou autre chose?
Merci pour vos avis et expériences  Souriant
Journalisée
doumes
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2079


Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #1 le: 07 Novembre 2021 à 14:40:50 »

Bonjour Patrick,

peut tu nous dire quel était longueur de ton bout de remorquage ?  car plus il est long moins les effets que tu décrits sont ressentis .
Il m'est arrivé de remorqué des voiliers de 8 / 10 mètres en panne moteur pour des approches de port sans aucun soucis ( si ce n'est la lenteur )   avec un bout de  40 / 50 mètres.
  
« Dernière édition: 07 Novembre 2021 à 14:52:54 par doumes » Journalisée
patrick65
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83

Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #2 le: 07 Novembre 2021 à 16:14:09 »

il faisait une douzaine de mètres. mais c'était en sortie de l'Adour, et les vagues et le courant étaient significatifs. Un coup le bateau surfait et me rattrapait, un coup il ralentissait et la prise de contact était un peu rude.
Journalisée
Christophe79
Modérateur Global
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2026


Christophe
Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #3 le: 07 Novembre 2021 à 20:13:40 »

Idem, je dirais que la longueur de la remorque à 12m est très largement sous dimensionnée.
Dans une mer agitée, il faut rallonger pour amortir les coup de houle de chaque bateau. Certains mettent un poids en plein milieu de la remorque pour faire amortisseur.

Mais il y a autre chose, il ne faut pas que le tracté enfourne, donc, il faut que ton point de remorquage soit au dessus de celui du tracté. Sinon le remorqué s'enfonce de l'avant et est bien plus dur à tracter et à diriger.
Avec un SR ce n'est que rarement possible, sauf avec un mât de traction.
Mais au moins, il faut l'accrocher par son anneau d'étrave et surtout pas par les taquets de pont (beaucoup plus haut). La patte d'oie sur le tracteur est un gros plus.

Son moteur doit être en position de marche et pas trimé en l'air. Il faut que le tracté suive le mouvement et accompagne la direction avec son volant à la lettre, ces couillons une fois accrochés, pensent qu'ils n'ont qu'à se laisser traîner...  Triste

Ensuite, au port, plus tu as besoin de manœuvrer, plus il faut raccourcir la remorque (2m dans un port)...
Pour les manœuvres au port je préfère l'attacher à couple (cote a cote). Je tiens à mon moteur...
Il est indispensable que le tracté soit gouvernant et obéisse aveuglément aux ordres de tracteur. Il n'a pas à prendre de décision de direction... surtout s'il contredit les tiennes.
« Dernière édition: 07 Novembre 2021 à 20:27:09 par Christophe79 » Journalisée

Si j'avais su que c'était pas possible, je l'aurais pas fait...

Modeste donateur SNSM... mais les petites rivières...etc.
Merci à eux.
Humber 6.30 - 150Cv Ho G2
Valiant 5.70 - 90Cv Optimax
Technostrat 3.60 - 15Cv Johnson
ski wake
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1186


Michel - 75 et 06
Chrome 105.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #4 le: 07 Novembre 2021 à 20:13:55 »

il faisait une douzaine de mètres. mais c'était en sortie de l'Adour, et les vagues et le courant étaient significatifs.
Un coup le bateau surfait et me rattrapait, un coup il ralentissait et la prise de contact était un peu rude.


C'est facile à dire après  Tire la langue ... , mais pour éviter la situation vécue ....

1 - il vaut mieux prévoir une plus longue aussière

2 - la "bonne" longueur minimale d'une remorque, c'est l'espace d'un ( ou plusieurs ) "train(s) de vagues" ( surtout si on les a dans le dos ) :
     Autrement dit, il faut que les 2 bateaux soient au "même" endroit par rapport à la vague ( en montée, en haut, en descente ... ) .

3 - Si, en règle générale, le remorqueur doit ajuster sa vitesse par rapport au remorqué
      ( ralentir quand la remorque se détend, ré-accélérer une fois la remorque tendue )
     il est souvent préférable de remorquer un TOUT PETIT PEU PLUS VITE qu'un peu plus lentement ...

En effet avec une vitesse de traction UN PEU plus élevée, cela va donc créer une résistance plus forte de la part du remorqué, ...
ce qui aura pour effet de limiter le fait que la remorque se détende
.

Bien sûr
- l'état de la mer, la hauteur des vagues et orientation de celles-ci par rapport à la route ( l'ensemble remorqueur et remorqué sera confronté à des vagues de face, de travers ou de dos ... ) ,  
- les caractéristiques des 2 bateaux ( dimensions, poids, fardage, type de carène .... )

Tout cela aura une influence ... sur la vitesse de remorquage .
« Dernière édition: 07 Novembre 2021 à 20:49:24 par ski wake » Journalisée

La passion du nautisme à ce point, c' est du vice Sourire , mais j' assume Sourire Sourire  !
J' aime autant la plaisance à Voile qu'au Moteur ... ; les plaisirs sont différents !

"La Vie est trop courte, alors autant voyager en 1ère classe !" ( Philippe NOIRET )
ski wake
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1186


Michel - 75 et 06
Chrome 105.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #5 le: 07 Novembre 2021 à 20:17:33 »


Certains mettent un poids en plein milieu de la remorque pour faire amortisseur.


Dans le cas de remorquage d'un bateau lourd ( et surtout s'il y a des vagues ou houle ) ,
on peut aller jusqu'à "lester" la remorque par une ancre frappée au milieu de l' aussière ... 
Journalisée

La passion du nautisme à ce point, c' est du vice Sourire , mais j' assume Sourire Sourire  !
J' aime autant la plaisance à Voile qu'au Moteur ... ; les plaisirs sont différents !

"La Vie est trop courte, alors autant voyager en 1ère classe !" ( Philippe NOIRET )
ski wake
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1186


Michel - 75 et 06
Chrome 105.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #6 le: 07 Novembre 2021 à 20:43:31 »

Idem, je dirais que la longueur de la remorque à 12m est très largement sous dimensionnée.
Dans une mer agitée, il faut rallonger pour amortir les coup de houle de chaque bateau.


+ 1


Mais il y a autre chose, il ne faut pas que le tracté enfourne, donc, il faut que ton point de remorquage soit au dessous de celui du tracté.
Sinon le remorqué s'enfonce de l'avant et est bien plus dur à tracter et à diriger.


+1  

Pour préciser , et éviter toute erreur d'interprétation

SUR LE BATEAU REMORQUé : la fixation doit etre le plus bas possible.
En général l'anneau d'étrave est parfaitement indiqué ...
- tant par sa hauteur par rapport au niveau de l' eau
- tant par sa résistance à la traction

SUR LE BATEAU REMORQUEUR :
En  THEORIE , il faudrait que le point de traction soit le plus haut possible  

Seulement, ....  Embarrassé  
les points de traction en HAUTEUR ( roll bar, tour de traction de wake, mat de ski ) NE SONT PAS CONçUS POUR SUBIR DE TELS EFFORTS  Roulement des yeux Triste...

Souvent, ... les taquets Arrières ne sont également pas assez solides pour résister à l'arrachement du fait des "pics d' efforts".

En règle générale, les anneaux Arrières ( dit de "SKI" ) sont conçus pour résister à de gros efforts ...

Mais encore faut-il

1 - que le remorqué puisse passer son aussière dans l' anneau d' étrave ( qui peut se révéler inaccessible par un occupant du bateau ... )

2 - qu'au niveau du remorqueur, les anneaux de traction de ski soient EUX AUSSI accessibles ....  Embarrassé  
et avec la généralisation des plages de bain ( et/ou de leur rallonge ) , des échelles de bain, .. là encore, çà complique la maneuvre  Fâché Triste  

I
..., il ne faut pas que le tracté enfourne, donc, il faut que ton point de remorquage soit au dessous de celui du tracté.
Sinon le remorqué s'enfonce de l'avant et est bien plus dur à tracter et à diriger.


OUI, .... et en plus en "enfournant" il peut progressivement se remplir d'eau  Fâché Triste Lèvres scellées



Avec un SR ce n'est que rarement possible, sauf avec un mât de traction.


En théorie, OUI  ....   , mais en pratique...  ça risque de mal se terminer pour l' intégrité du bateau remorqueur ....  Embarrassé Indéci
 

Mais au moins, il faut l'accrocher par son anneau d'étrave et surtout pas par les taquets de pont (beaucoup plus haut).


+ 1


La patte d'oie sur le tracteur est un gros plus.


Tout à fait !   Sourire


Son moteur doit être en position de marche et pas trimé en l'air.
Il faut que le tracté suive le mouvement et accompagne la direction avec son volant à la lettre, ...
ces couillons une fois accrochés, pense qu'il n'ont qu'à se laisser traîner...  Triste


OUI, mais tout dépend le degré de compétence / expérience / "sens nautique" du pilote du bateau remorqué ...

Quand on voit que certains assistés ne sont pas fichu de faire un autre type de noeud que la "rosette de leurs lacets de chaussures"  Indéci ...


Ensuite, au port, plus tu as besoin de manœuvrer, plus il faut raccourcir la remorque (2m dans un port)...
Pour les manœuvres au port je préfère l'attacher à couple (cote a cote). Je tiens à mon moteur...


+ 1

OU çà se complique , c'est lorsque le bateau remorqueur est plus petit que le remorqué ...

A priori, il y a intéret à ce que le remorqueur soit amarré plutot vers l' avant du remorqué...

Attention au coté où le "remorqueur" va se mettre ( tenir compte du pas de l' hélice )

Bien se dire que "paradoxalement" si la vitesse de l' ensemble est faible, la maneuvrabilité va s'en trouver TRES fortement réduite ( pour ne pas dire, nulle  Embarrassé Triste



Il est indispensable que le tracté soit gouvernant et obéisse aveuglément aux ordres de tracteur.
Il n'a pas à prendre de décision de direction... surtout s'il contredit les tiennes.

+ 1
Journalisée

La passion du nautisme à ce point, c' est du vice Sourire , mais j' assume Sourire Sourire  !
J' aime autant la plaisance à Voile qu'au Moteur ... ; les plaisirs sont différents !

"La Vie est trop courte, alors autant voyager en 1ère classe !" ( Philippe NOIRET )
patrick65
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83

Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #7 le: 07 Novembre 2021 à 23:45:24 »

Toutes ces considérations sont très instructives et sans aucun doute à mettre en oeuvre et je vous remercie de toutes ces explications ... mais :
1- vous ne répondez pas à ma question sur l'utilité ou non d'un caoutchouc amortisseur.
2- et surtout, on fait ce qu'on peut sur le moment avec ce que l'on a en magasin ... je ne pars généralement pas à la pêche avec en soute une aussière de 40m ... j'ai juste un bout d'amarrage d'une douzaine de mètres ...  Souriant

En l'espèce le SR en galère était très content de me trouver sur son chemin avec mon bout de 12m. La prochaine fois, j'expliquerai que sans aussière de 40m, je ne peux rien faire pour aider ...  Souriant Sourire Cool
Journalisée
Christophe79
Modérateur Global
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2026


Christophe
Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #8 le: 08 Novembre 2021 à 02:04:39 »

1- vous ne répondez pas à ma question sur l'utilité ou non d'un caoutchouc amortisseur.
Ben si, je t'ai dit comment faire un amortisseur :
...il faut rallonger pour amortir les coup de houle de chaque bateau. Certains mettent un poids en plein milieu de la remorque pour faire amortisseur.



2- et surtout, on fait ce qu'on peut sur le moment avec ce que l'on a en magasin ... je ne pars généralement pas à la pêche avec en soute une aussière de 40m ... j'ai juste un bout d'amarrage d'une douzaine de mètres ...  Souriant
Alors là, je suis sûr que tu as au moins ton bout d'ancrage qui fait plus de 12m puisqu'on en a déjà parlé dans un post avant que tu ne viennes pêcher chez moi cet été.
Même si celui-ci ne doit pas servir à cela en théorie.
D'autre part, la D240 nous demande d'être équipé d'une remorque dans l'armement obligatoire si je ne m'abuse... non ?  Fâché



En l'espèce le SR en galère était très content de me trouver sur son chemin avec mon bout de 12m. La prochaine fois, j'expliquerai que sans aussière de 40m, je ne peux rien faire pour aider ...  Souriant Sourire Cool
Mais oui, en mer, le fait d'aider un gars en détresse est primordial... et on fait comme on peut avec les moyens du bord, j'en convient.  Clin d'oeil
Vous auriez sans doute pu vous débrouiller avec tes bouts et les siens en les raboutant.
Journalisée

Si j'avais su que c'était pas possible, je l'aurais pas fait...

Modeste donateur SNSM... mais les petites rivières...etc.
Merci à eux.
Humber 6.30 - 150Cv Ho G2
Valiant 5.70 - 90Cv Optimax
Technostrat 3.60 - 15Cv Johnson
doumes
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2079


Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #9 le: 08 Novembre 2021 à 10:37:36 »

Bonjour,

Toutes ces considérations sont très instructives et sans aucun doute à mettre en oeuvre et je vous remercie de toutes ces explications ... mais :
1- vous ne répondez pas à ma question sur l'utilité ou non d'un caoutchouc amortisseur.
2- et surtout, on fait ce qu'on peut sur le moment avec ce que l'on a en magasin ... je ne pars généralement pas à la pêche avec en soute une aussière de 40m ... j'ai juste un bout d'amarrage d'une douzaine de mètres ...  Souriant

En l'espèce le SR en galère était très content de me trouver sur son chemin avec mon bout de 12m. La prochaine fois, j'expliquerai que sans aussière de 40m, je ne peux rien faire pour aider ...  Souriant Sourire Cool

sans aussière de 40m, je ne peux rien faire pour aider ...  

Tu na donc pas de bout de mouillage ? personnellement j'ai une ligne de mouillage de Cent mètres ! ( ok je suis plongeur  et doit donc pouvoir mouiller la ou je veux plongé )
Mais il me semble aussi que dans l'armement de sécurité il est préciser l'obligation de disposé d'un bout de remorquage,  
voir annexe 240 A1 de la division 240  ( page 24 )

https://www.mer.gouv.fr/le-materiel-darmement-et-de-securite-et-les-limites-dutilisation
Journalisée
patrick65
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83

Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #10 le: 08 Novembre 2021 à 10:51:42 »

Je crois que je continuerai de ne pas savoir si un amortisseur caoutchouc inséré dans le bout présente ou non un intérêt ...  Souriant

J'avoue que je ne comprends pas bien pourquoi le fait de rallonger la remorque puisse changer qq chose, car les à coup sont transmis de la même façon me semble-t-il, sauf à avoir un bout un peu élastique. Mais puisque vous le dites, ça doit être vrai ...

C'est vrai que mon ancrage est autour de 40m, mais la liaison chaine-bout n'est pas facilement amovible (noeud avec gaine thermo et ruban adhésif pour réduire le risque de coincer). Je n'ai guère envie de le couper, sauf impératif sérieux. N'ayant aucune expérience du remorquage, je n'ai de toute façon pas ressenti le besoin de l'utiliser sur le moment. Pour la même raison, pas non plus eu l'idée d'un raboutage avec le sien. Pour la prochaine fois ...  Sourire

Comme prévoit la législation, j'ai bien un bout de remorquage ... d'environ 12 m ... Il est toujours à poste à l'avant du SR  Cool
Lors d'un contrôle par les aff mar (2 fois), on ne m'a d'ailleurs jamais repris sur ce point.
« Dernière édition: 08 Novembre 2021 à 11:18:58 par patrick65 » Journalisée
falco3522
Membre incontournable
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 239

Firefox 104.0
Linux

Voir le profil
« Répondre #11 le: 08 Novembre 2021 à 11:45:34 »

Ben t'aurais finir par comprendre que non çà sert à rien ton amortisseur en caoutchouc !!  Souriant Souriant

La seule solution, c'est la longueur, de par son propre poids (voir un rajout au milieu), le bout va absorber les chocs. C'est d'ailleurs pour çà que tu mets de la chaîne sur un corps-mort avec un anneau au fond, pour utiliser le poids de la chaîne comme amortisseur.
C'est aussi pour çà que les remorqueurs de haute mer, mettent des remorques de plusieurs centaines de mètre.

Effectivement, sauf à avoir un bout ultra long sur le bateau ( ce qui peut être une bonne idée quand même ...) la soluce c'est de rabouter des bouts, grace ... au noeud de remorque (enfin moi j'appelais çà comme çà mais a priori çà s'appelle un noeud  de pêcheur ) !  Cool :



Avantages : çà marche avec des bouts de diamètres différents, çà glisse absolument jamais (pas le cas du noeud plat) et c'est presque facile à défaire.

Fabrice
Journalisée
moebius50
Invité
« Répondre #12 le: 08 Novembre 2021 à 17:50:02 »

Je crois que je continuerai de ne pas savoir si un amortisseur caoutchouc inséré dans le bout présente ou non un intérêt ...  Souriant

J'avoue que je ne comprends pas bien pourquoi le fait de rallonger la remorque puisse changer qq chose, car les à coup sont transmis de la même façon me semble-t-il, sauf à avoir un bout un peu élastique. Mais puisque vous le dites, ça doit être vrai ...

C'est vrai que mon ancrage est autour de 40m, mais la liaison chaine-bout n'est pas facilement amovible (noeud avec gaine thermo et ruban adhésif pour réduire le risque de coincer). Je n'ai guère envie de le couper, sauf impératif sérieux. N'ayant aucune expérience du remorquage, je n'ai de toute façon pas ressenti le besoin de l'utiliser sur le moment. Pour la même raison, pas non plus eu l'idée d'un raboutage avec le sien. Pour la prochaine fois ...  Sourire

Comme prévoit la législation, j'ai bien un bout de remorquage ... d'environ 12 m ... Il est toujours à poste à l'avant du SR  Cool
Lors d'un contrôle par les aff mar (2 fois), on ne m'a d'ailleurs jamais repris sur ce point.

Patrick,

En fait pour reprendre simplement ce qui  a été évoqué :

Le fait d'avoir un amortisseur pour remorquer n'est pas vraiment une bonne idée. c'est fragile et plutôt contre productif.
l'important c'est la méthode de remorquage. plus le bout est long plus son élasticité naturel va pouvoir travailler, il ne faut pas hésiter à faire le plus long possible. on peut y ajouter un amortissement en mettant un bout de chaine capelée au milieu de la remorque.
Quand cela n'est pas possible, il faut alors empêcher l'accoup de se produire. Pour cela, il faut (c'est évident) garder la remorque en tension, donc aller plus vite.
Pour exemple, après avoir explosé ma batterie à la réception d'un saut en allant à l'ile d'yeu, coupure moteur, panne.
J'ai été pris en remorque par un ami jusqu'à Port Joinville. La mer était pas top et le vent forcissant. A basse vitesse, le bateau remorqué partait de droite à gauche, et donnait des accoups à chaque passage de vague. On s'est mis gentiment à 12/13 noeuds, la remorque restait en tension, mon bateau était quasi- dégaugé, et rien ne disait qu'on remorquait......si ce n'est la jauge a essence et les vannes des copains évidement hilares.

En clair mon conseil : longueur de remorque et vitesse de remorquage sont les vraies solutions, plus que le matériel c'est la méthode adaptée à la situation qui faut privilégier
Journalisée
Denis95
Invité
« Répondre #13 le: 08 Novembre 2021 à 19:46:01 »

Mais pourquoi ne parlez vous pas de l'élasticité du bout de remorquage ?
On utilise en 4x4 baroud des cordages élastiques. Je reconnais que l'usage est un peu différent car on peut avoir besoin d'un à-coup pour désengager un 4x4 enlisé alors que ce n'est pas le cas en nautisme. Mais quand même, il me semble qu'un cordage polyamide avec 15/20% d'allongement maxi ferait mieux le job qu'un bout polyester à 5% d'allongement maxi, en contribuant à réduire les  tensions d'un cordage rigide.
Non ?
Journalisée
Freeman
Membre incontournable
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 219

Chrome 105.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #14 le: 08 Novembre 2021 à 23:06:45 »

Beaucoup de choses ont déjà été dites.
Pour l'aspect "amortisseur" je rejoins les préconisations de longueur et la matière polyamide.
Je n'ai pas une grande expérience du remorquage, je n'en ai fait que 3 ces dernières années.
De ces petites expériences, j'ai aussi constaté qu'une vitesse un peu "rapide" (pour du remorquage) permet non seulement de limiter les à-coups et les louvoyages du nez du remorqué.

Ceci étant dit, il faut aussi raison garder.
Je partage à 1000% le postulat de Ski wake quand il dit que nos bateaux n'ont pas été construits pour tracter.
Le pont, le tableau AR et les points d'ancrage n'ont pas été dimensionnés pour jouer les st Bernard à tout prix.

Cela ne veut pas dire qu'il faut passer son chemin pour autant.
Pour ce qui me concerne, si un remorquage est nécessaire, j'accepte de le faire pour des bateaux de 7m50 max si la mer n'est pas trop défoncée et que la distance n'est pas trop longue.
Si ces critères ne sont pas réunis, tant pis, j'offre mon assistance pour récupérer l'équipage mais pas pour le rafiot.

Il faut être lucide, si on impose trop de contraintes à notre fidèle destrier, le jour où les fissures ou autres problèmes apparaîtront ce qui est sûr c'est qu"il n"y aura personne pour vous porter assistance...
Journalisée

Ni Dieu ni maître
urpeko64
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 701


Chrome 105.0.0.0
Linux

Voir le profil
« Répondre #15 le: 09 Novembre 2021 à 20:04:13 »

Je partage les conseils émis plus haut, juste deux remarques:

La sortie de l'Adour  le courant et la houle créent des vagues courtes et verticales, c'est un peu normal d'avoir des à coups.

Dans ce cas il vaut mieux que le bateau en panne s'allège de l'avant, il cognera moins en bas des vagues.

Bien que ça puisse être efficace, je n'ai jamais mis de poids au centre du câble de remorque pour amortir les chocs; en effet si il y a ralentissement je n'aime pas voir le câble plonger au risque de se prendre dans l'hélice  (et là pour le coup sale temps avec deux bateaux en carafe dans la passe et la difficulté de décrocher avec le remorqué qui tire par à coups!!! C'est du vécu avec un gros voilier en panique qui m'a lancé son amarre direct dans l'hélice)

Ne pas oublier aussi qu'il faut mettre une flamme orange en hauteur pour signaler qu'on remorque, surtout si on met un câble long.
Là aussi si un troisième bateau vient s'empéguer au milieu!!! C'est aussi du déjà vu!!!!
Journalisée

robert
patrick65
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83

Firefox 105.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #16 le: 10 Novembre 2021 à 00:54:36 »


La sortie de l'Adour  le courant et la houle créent des vagues courtes et verticales, c'est un peu normal d'avoir des à coups.


Bien vu, c'était bien dans le courant et la houle de sortie de l'Adour, d'où départs en surf aléatoires et permanents des 2 bateaux dans les vagues croisées ... d'où les à-coup permanents et aléatoires eux aussi ... d'où mon idée de trouver un système amortisseur simple de type caoutchouc à insérer sur le bout de remorque. Heureusement mon bout de remorque est en fait une ex-corde d'escalade 11mm qui est relativement élastique.
Dans un pareil contexte, je trouvais mieux aussi de n'avoir pas les bateaux trop éloignés l'un de l'autre, et de toute façon, bout long ou court, au moment où il se tend, ça tire d'un coup sec, et dès que le bateau remorqué part en surf, ça se détend aussi vite.
C'était un petit SR, sinon je n'aurais pas entrepris de le remorquer.

Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Ce forum protège les données personnelles en interdisant le référencement et la diffusion de ceux-ci. Ce forum protège les droits d'auteur en permettant à� tout moment à� un membre de signaler un contenu illicite auprès de l'hébergeur de fichier. Ce forum requiert d'avoir l'age minimum de 18 ans  XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Graphisme: Crip Page générée en 0.096 secondes avec 29 requêtes. Google a visité dernièrement cette page 01 Juin 2022 à 01:57:08
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit
Basé sur: SMF © Simple Machines LLC
                  Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit